Recherche thermale

Etiquette Cures

CURE THERMALE

Les recherches thermales

Depuis plusieurs années, différentes études sont venues confirmer scientifiquement ce que savent depuis longtemps médecins et curistes, à savoir l'efficacité de la cure thermale à orientation psychosomatique dans ses principales indications : trouble anxieux, sevrage anxiolytiques et hypnotiques (somnifères), troubles du sommeil, fibromyalgie et burn out.

Trouble anxieux : la cure plus efficace que le médicament

L'étude STOP TAG* a été la première étude à comparer l'efficacité du thermalisme à celle du traitement médicamenteux de référence dans le trouble anxieux. Il s'agissait d'un essai thérapeutique randomisé et contrôlé portant sur 237 patients souffrant de troubles anxieux.

Validée au plan méthodologique par la Haute Autorité de Santé (HAS). Encadrée par l'INSERM et coordonnée par l'équipe médicale des Thermes de Saujon.

  • Maximum d'effet thérapeutique rencontré un mois après la fin de la cure.
  • Persistance de l'effet 6 mois plus tard pour 2/3 des patients.
  • Efficacité de la cure sur les symptômes dépressifs associés aux troubles anxieux.

 STOP TAG

La cure thermale : une réponse à la surconsommation des anxiolytiques

L'étude SPECTh**, Sevrage de Psychotropes par Éducation psychothérapique en Cure thermale, a porté sur 70 patients consommateurs chroniques de benzodiazépines et présentant un trouble anxieux. Elle a été validée par un groupe d'experts universitaires, coordonnée par l'équipe médicale des Thermes de Saujon.

Son objectif était d'évaluer la consommation de benzodiazépines 6 mois après la fin de la cure, comparativement à la consommation initiale.
 

Programme :

  • 4 soins par jour (validés pour le traitement de l'anxiété généralisée dans le cadre de l'étude STOP-Tag*) sur une durée de 3 semaines de cure conventionnée.
  • Programme de thérapie cognitive et comportementale en complément de la cure.
  • Consultations, suivi médical et entretiens téléphoniques en postcure étalés sur 6 mois.

Chiffres et résultats :

  • 80% des patients ont pu réduire d'au moins 50% l'ensemble des médicaments qu'ils prenaient régulièrement jusque-là.
  •  Arrêt total et de manière stable de la consommation de benzodiazépines pour 41% des patients, 6 mois après la cure
  • Amélioration significative de l'état anxieux et dépressif.
  • Plus l'arrêt des médicaments est important, plus les troubles anxieux et les troubles du sommeil sont améliorés.

Bilan

  • 41% des patients consommateurs chroniques (3 ans en moyenne) et stables d'anxiolytiques arrivent à arrêter à l'issue de leur cure, leur consommation médicamenteuse chronique sur une longue durée

 SPECTh

Une amélioration du burn out par la cure thermale

L'autrichien Blasche*** démontre dans une étude clinique :

  • L'efficacité de la cure thermale de 3 semaines pour réduire significativement le burn out (ou stress par épuisement professionnel), chez 65 patients traités.
  • Une amélioration prolongée durant 3 mois après la fin de la cure.

Efficacité de la cure thermale dans la dépression réactionnelle

Trois études**** fournissent des éléments de preuve de l'efficacité de la cure thermale dans les dépressions réactionnelles à des événements de vie ou à un état d'épuisement.
 

Chiffres et résultats :

  • Amélioration de 54% de l'ensemble des symptômes dépressifs, 6 mois après la fin de la cure.
  • A 2 mois, amélioration significative des symptômes dépressifs en cure par rapport au médicament de référence (paroxétine).

Fibromyalgie : la cure thermale améliore tous les symptômes

Plus de 10 essais cliniques réalisés en station thermale ou en centre de balnéothérapie chez des fibromyalgiques apportent la preuve de l'efficacité de l'hydrothérapie sur :

  • la douleur
  • l'enraidissement articulaire
  • les symptômes psychologiques très fréquemment associés à cette pathologie (anxiété, dépression, fatigue chronique, troubles du sommeil, etc.).

La Ligue Européenne contre les rhumatismes (EULAR) considère que les bains à eau tiède ou chaude produisent le plus haut niveau de preuve dans cette affection, comparable à celui des meilleurs antalgiques utilisés dans ces pathologies.

* Dubois O, Olié JP, Salamon R, Vaugeois C. Balneotherapy versus paroxetine in the treatment of generalized anxiety disorder, Complementary Therapies in Medicine. Fév 2010.
** O Dubois, T Hergueta, A Diallo, R Salamon, C Vaugeois, P de Maricourt, A Galinowski ; Protocole psychoéducatif en cure thermale pour sevrage de benzodiazépines : mise en place, faisabilité ; Annales Médico-psychologiques, Vol 173 - N° 6 - juillet 2015 525-530.
*** Blasche G., Association of spa therapy with improvement of psychological symptoms of occupational burnout ; Forsch komplementmed 2010.
**** Constant et al. 1996 ; Dubois et al. Extension de l'étude STOP-Tag. 2010 ; Akinori Masuda. 2005.