Bandeau école thermale du stress

Etiquette école

ECOLE THERMALE DU STRESS

Témoignages des curistes

Apprivoiser votre stress

Mme Martine V - Curiste

J'étais très angoissée depuis 20 ans, j'avais de gros handicaps : peur de la foule, troubles gastriques, trouble du sommeil et un mauvais moral.
A la fin de la cure, tout s'est débloqué de manière spectaculaire. J'ai pu arrêter, comme je l'avais prévu, mon médicament anxiolytique. Cela a été spectaculaire, un tremblement de terre !
J'ai l'impression d'avoir « vomi » tout le mal qui était en moi ; j'ai tout expulsé, je me suis débloquée. Toutes mes angoisses sont sorties, je ne ressens même plus d'acouphène, je n'ai plus peur de la foule. Je fais des tas de choses, je revis, j'ai totalement arrêté les médicaments et je n'ai plus peur d'avoir besoin d'eux.

Le Do-in

François

Définition du Larousse des médecines douces :
« on peut considérer le do-in comme une forme auto-administrée de shiatsu. C'est une forme très ancienne d'exercices physiques. Il s'agit à l'origine d'un auto-massage japonais destiné à stimuler l'énergie vitale et à favoriser une bonne santé physique et mentale.
De façon schématique, le do-in consiste en une série d'exercices quotidiens, à base de frictions, de tapotements, de pressions, et d'étirements. Au début de la séance, la personne est assise dans un état proche de la méditation.
L'accent est mis sur la respiration, la répétition lors des mouvements, le maintien des positions afin de favoriser l'écoulement de l'énergie vitale. Les exercices du do-in se pratiquent régulièrement au réveil et au coucher et lorsque le besoin s'en fait sentir ( migraine, fatigue, stress ). »

Le Shiatsu

François

D'origine japonaise, cette technique thérapeutique agit sur la circulation de l'énergie à travers l'organisme. Elle allie pressions sur les méridiens, massages et étirements musculaires.
Le shiatsu se définit littéralement comme : pression des doigts. « shi » = doigt et « atsu » = pression.

Prévenir le burn-out professionnel

Mme Isabelle D. - Curiste

Je reviens vers vous après quelques semaines suivant le stage sur le burnout que vous avez animé.
Ces quelques semaines m'ont permis de " digérer" votre enseignement et de le mettre en pratique.
Voici quelques points de satisfactions en vrac.

Réduire ou arrêter vos tranquillisants

Mme Annick B - Curiste

Ce stage a été très positif pour moi, les soins thermaux ont favorisé ma détente et calmé mes douleurs dues aux tensions. Ce stage a été l'élément déclencheur d'une nouvelle approche en psychothérapie et la volonté d'aller plus loin et de l'avant.
Au début de la cure, je prenais 11 gouttes de Lysanxia par jour, à la fin de la cure, j'ai réussi à arrêter totalement ce traitement.

Réduire ou arrêter vos tranquillisants

Mme Monique B. - Curiste

Chaque jour qui passe, je suis fière d'avoir arrêté les benzo, j'en parle autour de moi, à ma famille mes amis, ils m'encouragent, ce qui renforce ma volonté de tenir.
J'ai eu quelques moments de stress intense, j'ai tenu grâce à la relaxation.
Je garde une hygiène de vie rigoureuse, je me couche tôt, vers 21 heures, le matin je me lève en forme vers 7 heures, je fais une grande ballade d'une heure avec mon chien, Je fais tout pour avoir une vie équilibrée, et ça marche.