Une équipe à votre écoute

Quelles sont les indications du thermalisme psychiatrique ?

Indications du thermalisme psychiatrique

 

Pour le Professeur Aouizerate, les principales indications du thermalisme psychiatrique semblent portées sur :

 

  1. Les épisodes dépressifs caractérisés d’intensité légère à modérée où la cure est alors prescrite, soit seule dans le cadre de symptômes d’intensité légère, soit en complément du traitement antidépresseur en cours, lorsque les symptômes dépressifs sont d’intensité modérée. Nous savons en effet que la prescription d’antidépresseurs n’est justifiée que dans les épisodes dépressifs caractérisés d’intensité au moins modérée 
  2. Les troubles anxieux dont le trouble anxiété généralisé qui se caractérise par une anxiété et soucis excessifs par rapport aux faits ou événements de la vie quotidienne (santé, finance, profession, avenir, etc.). Elle s’associe souvent à une tension et douleur musculaire que la cure peut soulager, de même que les effets apaisants de la cure peuvent avoir un impact sur l’irritabilité et les perturbations du sommeil, et les difficultés d’endormissement 
  3. Les symptômes dépressifs ou anxieux ne rentrant dans les cadres nosographiques précités, réactionnels à l’exposition des facteurs de stress psychosociaux et événements de vie négatifs (conflit familial ou professionnel, d’où l’intérêt potentiel de la cure dans le burnout incluant fatigue, anxiété, difficultés de concentration, altération du sommeil, etc.)
  4. Sevrage des benzodiazépines qui semble, de toute évidence, se trouver facilité par la cure qui peut alors aider le patient à accepter la proposition formulée et nécessaire du sevrage par le soignant. Nous sommes toutes et tous confrontés à la réticence du patient par rapport au sevrage.
  5. Syndromes douloureux chroniques de par les effets là encore apaisants, myorelaxants de la cure, sans omettre la prise en charge plus spécifique des symptômes anxieux et dépressifs fréquemment observés au sein du tableau clinique, au-delà des manifestations douloureuses proprement dites. Il est également possible que la cure thermale permette de réduire les doses journalières d’antalgiques dont on sait qu’ils ne sont pas sans effet secondaire.

 

INTERVIEW DU PROFESSEUR BRUNO AOUIZERATE

Lors des Journées Psychiatriques de Saujon-Royan 2017

Pr AOUIZERATE1